Héraklion, Crête

“La Grèce est si belle et inspirante”
Joe Bonamassa

Héraklion, Crête

Rendez-vous à l’âge du bronze égéen pendant quelques heures pour découvrir les reliques laissées par la civilisation minoenne qui a prospéré en Crète d’environ 2.600 à 1.400 av. J.-C. À bord d’un car, vous vous dirigerez vers la périphérie d’Héraklion pour rejoindre le site archéologique de Knossos, le siège unique du roi Minos.

Un guide vous montrera autour du complexe du palais labyrinthique, qui comprend les habitations royales, les salles utilisées pour les occasions d’État, un théâtre et des ateliers de potiers. Bien que découvert en 1878, le site a commencé à être excavé vers le début du siècle sous la direction de l’archéologue britannique Sir Arthur Evans.

Ensuite, c’est temps pour une visite au musée archéologique d’Héraklion pour continuer le thème minoen. Le musée abrite une collection unique d’objets d’art de la civilisation minoenne. L’exposition d’idoles en terre cuite, marbre et albâtre, les collections d’or, de bijoux, d’ivoire, de figurines, de sarcophages et de fresques vous donneront un aperçu de cette civilisation passionnée d’art et complèteront votre visite de Knossos. 

Jour 115 – Héraklion – Crète

Héraklion (ou Iraklion) est la plus grande ville portuaire et capitale de l’île de Crète. La ville a été fondée à l’époque archaïque, elle tire son nom du héros grec Héraclès, auquel les Crétois avaient voué un culte en ce lieu.

Elle est célèbre pour le palais de Knossos, situé à proximité. Cet énorme site archéologique datant de plusieurs milliers d’années appartient à la civilisation minoenne, et comporte des fresques et des bains. Ce n’était pas simplement une résidence pour une famille royale, mais aussi un centre de gouvernement, de commerce et de culture. Le palais abritait de nombreux ateliers où les artisans produisaient des marchandises pour le commerce avec d’autres parties de la Méditerranée. Grâce à son emplacement près de la côte, Knossos a également servi de ville portuaire importante. Tout cela combiné fait de Knossos l’un des sites archéologiques les plus importants d’Europe.

Après cette belle découverte, nous visitons la ville d’Héraklion.

Nous débutons avec une place animée bordée de tavernes avec, en son centre la Fontaine Morosini, une fontaine vénitienne du 17° siècle ornée de 4 lions crachant de l’eau.

– la Cathédrale Agios Minas, est un édifice religieux orthodoxe. Elle a été construite durant la période 1862-1895.

– la basilique Saint-Marc, également connue sous le nom de Hagios Markos, est une ancienne église catholique romaine qui sert de salle d’exposition.

– la Loggia vénitienne est élégante avec son atrium. Construite entre 1626 et 1628 dans un style palladien, c’est aujourd’hui l’Hôtel-de-Ville.

– la cathédrale de Saint Titus, également connue sous le nom de Hagios Titos, est une église orthodoxe dédiée à Titus.

– la forteresse de Koules, datant du XVIe siècle, surplombe le port vénitien de la cité.

Dans le Vieux-Port d’Héraklion, on peut voir une partie des chantiers navals ou des arsenaux qui consistaient en de grands espaces voûtés allongés.
Ce sont essentiellement les chantiers navals des Vénitiens qui abritaient, gardaient, construisaient et réparaient leurs navire.