Manille, Philippines

“Les voyages et les changements de lieu donnent
une nouvelle vigueur à l’esprit.”   
Seneca

Manille – Philippines

Fascinant et multiculturel, découvrez le Grand Manille, l’une des zones urbaines les plus densément peuplées au monde. Au départ du quai 15, votre excursion commence par une virée spectaculaire à travers l’enceinte du Cultural Centre of the Philippines. Admirez le Philippine International Convention Centre et le Folk Arts Theatre, ainsi que le Coconut Palace, un bâtiment construit principalement avec des noix de coco !

Après un arrêt photo à Rizal Park, vous vous dirigerez vers la capitale financière du pays, la ville de Makati. Vous parcourrez l’avenue Ayala, siège du secteur bancaire philippin, avant de traverser Forbes Park, connu sous le nom de « la rue des millionnaires », puis l’impressionnant cimetière américain et son mémorial.

De retour dans le vieux Manille, vous rejoindrez le quartier Intramuros, la « ville fortifiée », pour y découvrir fortifications séculaires, églises en ruines et reliques des conquistadors espagnols. Après un arrêt photo à la Cathédrale, vous vous rendrez au Fort Santiago, un fort espagnol surplombant l’embouchure de la rivière Pasig, avant de retourner à bord du navire.

Jour 66 – Manille – Philippines

Manille est la capitale des Philippines et le plus grand port maritime du pays. Sur la rive sud de la rivière Pasig se trouve la ville d’origine, Intramuros, établie en 1571 par les Espagnols, et contenant des exemples uniques de l’architecture espagnole du 17ème siècle, ainsi que des remparts commencés en 1590.

Le premier jour sera consacré à Chinatown, Binondo demeure son centre nerveux. Créé en 1594, il revendique le titre de plus vieux Chinatown du monde. Mais avant, nous longeons Intramuros, visitons la Cathédrale. Nous arrivons à Chinatown par le New Bridge.

Sur le chemin du retour, on  se demande ce qu’on fait dans ce quartier.

Nous arrivons après maints détours au Parc Rizal, qui a été le site de nombreuses exécutions publiques au cours de l’ère espagnole, y compris ceux des trois prêtres philippins mais surtout du héros national, José Rizal. Un monument a été érigé en l’honneur de Rizal. Ce sanctuaire historique en marbre marque le kilomètre zéro des Philippines.

C’est ici également qu’eut lieu la déclaration d’indépendance des Philippines le 4 juin 1946.