Naha, Okinawa, Japon

Un mot aimable peut réchauffer trois mois d’hiver.
Proverbe Japonais

NAHA – OKINAWA – JAPON

Profitez d’une sortie d’une demi-journée qui vous familiarisera avec deux aspects très agréables de la culture unique d’Okinawa : une séance de dégustation de Awamori et une chance de regarder la danse Ryūkyū pendant le déjeuner.

Tout d’abord, vous pourrez savourer l’uns des célèbres awamori de l’île, une boisson alcoolisée distillée à partir de riz à grains longs qui aurait donné naissance au shōchū, la liqueur japonaise. L’Awamori possède une saveur bien distincte, que vous pourrez goûter après avoir observé comment est distillée cette liqueur. Ensuite, vous pourrez vous installer pour déguster de la cuisine Ryūkyū typique et admirer des danses Ryūkyū.

À l’époque du royaume de Ryūkyū, il était d’usage que cette danse soit exécutée à la cour pour accueillir
les dignitaires invités, et chaque région possédait son propre style. Un dernier arrêt sera marqué sur Kokusai Dori, la principale rue commerçante de Naha, avec ses nombreuses boutiques, étals de souvenirs, grands agasins, restaurants, bars, hôtels et cafés dispersés sur 2 km.  L
e retour navire marquera la fin de cette excursion

Jour 71 – Naha Okinawa – Japon

Naha est une ville portuaire et la capitale de la préfecture d’Okinawa au Japon.

Ancien centre du royaume des Ryukyu, l’île principale d’Okinawa a perdu presque tout son patrimoine lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Okinawa, la plus méridionale des préfectures du Japon, est constituée de près de 160 îles et a un climat subtropical.

La Préfecture d’Okinawa est rattachée au Japon depuis 1972. nous débutons notre découverte de Naha par le Musée de la Préfecture d’Okinawa. Ce musée propose, dans plusieurs salles, des expositions qui mettent en lumière la nature, l’histoire, les arts, le folklore, la religion et la culture d’Okinawa à la fois sur terre et sur mer.

Nous partons pour “The Former Japanese Navy Underground Headquarters” à Tomigusuku, au sud de Naha, c’est le site du quartier général maritime japonais de la Deuxième Guerre Mondiale. C’est là que, en 1944, les membres de la marine japonaise ont creusé un vaste labyrinthe de tunnels, de couloirs et de salles souterraines pour servir de base secrète à la marine japonaise. Nous visitons donc les souterrains qui ont vu le suicide le 13 juin 1945, de l’Amiral Minoru Ota et des 4 000 soldats cloîtrés dans ces tunnels.

Après ce moment d’Histoire, nous allons nous promener sur Kokusai-Dori, la principale rue commerçante de Naha, avec ses nombreuses boutiques, étals de souvenirs, grands magasins, restaurants, bars, hôtels et cafés dispersés sur 1,6 km. On dirait une mini Tokyo.

Nous terminons notre journée découverte avec le Jardin Fukushuen, un lieu de grande zénitude. Le Royaume de Ryukyu était autrefois un état vassal de la dynastie Ming, d’où l’influence de la Chine sur cette partie du Japon. Le jardin Fukushuen en est une bonne illustration. Tous les matériaux utilisés et les concepteurs sont chinois.